vendredi 9 mai 2014

LE PARI DE PASCAL

En général, le printemps est de nature à nous inspirer, surtout quand arrive Pâques « la Fête de la Lumière » qui ouvre les 50 jours du temps pascal.

Tiens, à ce propos, Pascal, vous le connaissez ?
Oui le génial Blaise (toujours à l’aise !) l’inventeur de la première machine à calculer en …1641 ?
Vous vous rendez-compte, s’il n’avait pas existé nous n’aurions jamais connu l’informatique.


Mais connaissez-vous « le pari de Pascal ? »
Non ? Mécréants que vous êtes ! 



Pascal jouait avec des probabilités et faisait le pari de leur existence.
Le plus célèbre pari est justement dans l’ambiance du temps présent : « Dieu existe-t-il… ou Dieu n’existe-t-il pas ? ».

Allez, engagez-vous. IL FAUT PARIER nous dit Pascal !

Que vous choisissiez l’une ou l’autre des options, votre raison n’en sera pas blessée puisque, de toute manière, il faut choisir.
Si vous gagnez, vous gagnerez tout, puisque, quoi qu’il en soit, il n’y a rien à perdre.


Si Dieu n’existe pas, le croire ou ne pas le croire ne vous fait rien perdre.
Si Dieu existe, le croire vous fait tout gagner, c'est-à-dire le paradis et la béatitude éternelle.
Dans ce cas, le non croyant va en enfer, et perd donc tout.


Il est donc beaucoup plus avantageux de croire à l'existence de Dieu.

Alors n’hésitez pas, pariez que Dieu existe ! Vous avez ainsi toutes les chances de gagner la béatitude éternelle au Paradis.



Et en attendant, comment faisons-nous sur cette terre?
Tiens, si vous nous en discutions avec les nouveaux conseils municipaux ?
Tout fraichement élus, il serait étonnant qu'ils n'aient pas toutes les réponses sur des sujets de cet ordre.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire