mardi 9 avril 2013

Actualité : le SCOT


Lundi 08 avril 2013. 18H30 salle de cinéma de Bardos (64094) , réunion publique avec au programme l’état d’avancement du SCOT

(*Le Schéma de Cohérence Territoriale - SCOT - est un outil d'Urbanisme permettant de concevoir l'avenir d'un territoire à une échelle de 10 à 20 ans en choisissant son modèle de développement).

Vingt personnes ont osé le déplacement. Les tenues d’hiver sont encore là. Il fait toujours froid en ce début de mois d’avril. La planète se réchauffe ? Ce soir nous pouvons en douter, en tout cas à Bardos.


La température de l’air et probablement celle des parois ne sera pas automatiquement celle du déroulement de la réunion. Celle-ci peut être jugée plutôt chaleureuse (enfin un peu de chaleur !).

La présentation de la vice-présidente locale, puis l'explicitation claire et argumentée de la chargée de mission du Syndicat mixte du SCOT* a placé le thermomètre à un niveau de climatologie supportable.
Les questions, échanges, critiques, regrets, qui ont suivi ont eu plutôt le caractère d’apporter quelques degrés supplémentaires (et gratuits) à l’ambiance générale.
La température d’accouchement du DOO étant atteinte, le bébé pouvait se présenter.

Ben oui, après le PADD*, nous avons droit au DOO*. Normalement, toute la fratrie nous sera livrée avant la fin de l’année.

Le SCOT*, car c’est bien de cette famille qu’il s’agit, définira les conditions dans lesquelles nos territoires devront être désormais aménagés. 

Il s'agit bien d'un Plan d'aménagement... pas de développement. 

Vous me suivez? 
Donc nous parlerons de développement plus tard.

La perspective des 15 ans à venir a été retenue.
15 ans c’est très loin (pour les vieux) et c’est très près (pour les jeunes).
Ou alors c’est l’inverse, je ne sais plus.

Le PADD* et le DOO* sont les étapes intermédiaires à la construction du SCOT*. Suivra l’Enquête Publique à l'automne 2013 et enfin l’Approbation par le Conseil Syndical des 48 communes concernées à la fin de 2013.

Il sera donc indispensable d’intégrer de nouvelles données dans l’aménagement de nos communes, grandes et petites. Cela dès maintenant. Il y a urgence ! Il semble que c’est pour le bien, actuel et futur, de tous.
L’urbanisation de nos campagnes et déjà en cours.  Nous la vivons et souvent nous la subissons déjà.


Le SCOT* a pour caractère de nous rendre acteurs de l'avenir du territoire, élus et membres de la société civile. 
Les uns et les autres sont chaleureusement (voyez que ça se réchauffe!) invités à y apporter leur concours.

 L’indifférence des élus de la commune*  à cette démarche fondamentale pour notre avenir est plus qu’un regret, elle est une faute!

(*L'absence des élus aux deux réunions publiques  de notre territoire, à La Bastide Clairence le 14 janvier et à Bardos le 08 avril, était marquante de leur désintérêt pour le sujet)

Au moment de notre histoire nationale où 68% de compatriotes manifestent un sentiment de dégoût ou de méfiance envers leurs représentants (sondage OpinionWay pour LCI et le Figaro du 07 avril), leur indifférence et leur absence des lieux stratégiques dans lesquels se prépare l’avenir de nos communautés prend l’allure d’une forfaiture.

Il n'est pas question de se laisser aller à l'ambiance générale et de hurler avec d'autres au "tous pourris". Ce serait trop facile et trop injuste pour la plupart des élus.
Toutefois, tous courent le même risque! 
Les dangers de compromission guettent à tous les niveaux. Il faut qu'ils en soient conscients. 

Aussi, nous devons les mettre en garde du risque qu'ils courent à ne pas savoir situer les priorités du territoire là où elles s'établissent.

Il est plus confortable - et c'est le choix de certains maires - de confier le moment venu ce regard aux considérations des techniciens de l'administration territoriale.

Ce sont eux qui dicteront alors  l'avenir de nos communauté...et ce sera (c'est déjà)  le monde à l'envers!
Il est urgent que nos élus de proximité attestent avec vigueur et clarté qu’ils ne sont pas dans cette confusion.



* La description de ces termes se situe dans la page "Termes et mots-clés" du Blog.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire